11.7 C
Athens
Κυριακή, 27 Νοεμβρίου, 2022

ΣΥΛΛΥΠΗΤΗΡΙΟ ΜΗΝΥΜΑ ΤΟΥ ΟΙΚΟΥΜΕΝΙΚΟΥ ΠΑΤΡΙΑΡΧΟΥ ΓΙΑ ΤΗΝ ΕΚΔΗΜΙΑ ΤΟΥ π. BORIS BOBRINSKOY

Συλλυπητήριο Μήνυμα απέστειλε ο Οικουμενικός Πατριάρχης κ.κ. Βαρθολομαίος στην γαλλική γλώσσα για την εκδημία του π. Μπορίς Μπομπρίνσκοϊ (Boris Bobrinskοy), επισημαίνοντας την τεράστια συμβολή του εις τα θεολογικά γράμματα στην Γαλλία. 
Ακολουθεί το συλληπτήριο Μήνυμα όπως δημοσιεύθηκε από τον Yannick Provost, στο orthodoxie.com
Message de condoléances de Sa Toute-Sainteté le Patriarche 
æcuménique Bartholomée de Constantinople suite au décès du 
Rév. Protopresbytre Boris
Bobrinskoy 
C’est avec la plus grande tristesse que nous avons appris le retour à Dieu du Protopresbytre Boris Bobrinskoy. Son décès est une immense perte pour l’Eglise. Théologien de renom, il fut l’un des derniers représentants de l’Ecole de Paris et du renouveau théologique dont elle était l’expression. À la fois russe d’âme et français de cæur, il a incontestablement participé au rayonnement de la foi orthodoxe en France et au-delà. 

Cet intime connaisseur de l’Écriture sainte méditait constamment ces paroles de notre Seigneur Jésus-Christ: «Si tu connaissais le don de Dieu, et qui est celui qui te dit: ‘Donne moi à boire’, c’est toi qui lui aurais demandé de l’eau et il t’aurait donné de l’eau vive.» (Jn 4, 10) C’est à cette eau vivre qu’il consacra d’aiileurs tant d’énergie. Cette eau vive n’est autre que la vie de l’Esprit-Saint dans l’Église qu’il n’avait de cesse de transmettre tant par l’enseignement à l’Institut de Théologie Orthodoxe Saint-Serge, que par sa charge pastorale auprès de la paroisse de la Sainte-Trinité. 
Aujourd’hui, le Père Boris rejoint ses pairs auprès desquels il a forgé cette identité spirituelle que l’on retrouvait chez tant de théologiens orthodoxes de renom: les Pères Georges Florovsky, Nicolas Afanasiev, Cyprien Kern, Alexandre Schmeman, Jean Meyendorff, Antoine Kartachev et Léon Zander. Fortement ancré dans la foi des Pères de l’Église et dans l’expérience de la Divine Liturgie, le Père Boris a su offrir l’orthodoxie a la culture française. 
Dans cette vocation de passeur, son amitié avec Olivier Clément fut décisive. Avec ce dernier, il faisait de la vie spirituelle une mystique, de la culture un moyen d’évangélisation, de la prière une rencontre à l’intersection du divin et du créé.

Dans un monde en crise, l’héritage théologique et pastoral du Père Boris demeure. Au jour de sa rencontre avec Dieu, reconnaissons le don que Dieu nous a fait en la personne du Père Boris et prions que le Seigneur ressuscite des morts compte son âme parmi les saints, lui accordant le repos du serviteur bon et juste qu’il fut dans la lumière et l’amour de la Sainte Trinité. 

Mémoire éternelle! 
Le Phanar, le 7 Août 2020, 
 + Ο Κωνσταντινουπόλεως Βαρθολομαίος 
Le Patriarche cecuménique BARTHOLOMÉE

Σχετικά άρθρα

ΤΕΛΕΥΤΑΙΑ ΑΡΘΡΑ